Jessica NIEUVIARTS, psychologue clinicienne  inscrite sous le Numéro ADELI 179304159

PARCOURS EN QUELQUES LIGNES

Obtention d’un Master en Psychologie sociale du développement en 2002 à l’université de Toulouse Le Mirail

2002- 2011: Psychologue au sein de divers établissements publics et privés

2010-2011 : Formation à l’Approche Centrée sur la Personne avec ACP Formations à Paris IX, méthode d’écoute initiée par Carl Rogers et basée sur 3 attitudes vers lesquelles le thérapeute doit tendre : l’empathie, le regard positif inconditionnel et la congruence. Obtention du Certificat de Praticien de l’entretien d’aide dans l’Approche Centrée sur la Personne en décembre 2011.

En parallèle, formation aux Thérapies Cognitives et Comportementales et formation personnelle continue à différentes approches du développement personnel .

Depuis 2013, activité de Psychologue libérale en Charente Maritime et en Vendée. Interventions régulières dans le cadre de missions socio-judiciaires.

2015-2016 : Formation en Hypnose thérapeutique avec Miméthys à Nantes. Obtention du Certificat de formation.

POSTURE THÉRAPEUTIQUE

Je crois que chacun d’entre nous dispose de ressources étonnantes et souvent méconnues et que lorsque nous parvenons à mobiliser ses ressources à bon escient alors nous devenons le meilleur de nous-même. Dans le cadre d’une relation thérapeutique, le professionnel propose un climat, un environnement propice à l’éclosion de ses ressources intérieures. La personne trouve donc seule les réponses à ses questionnements, dès lors que la présence du thérapeute est juste et l’aide à s’ouvrir à une partie de soi méconnue et à accepter qui il est. Ce n’est qu’ensuite qu’il peut espérer se développer encore afin de devenir un être singulier certes, mais surtout libre, autonome, capable de vivre et de partager pleinement avec d’autres et dans le respect des différences.

Le psychologue doit être capable d’une adaptation hors pair pour donner à chaque personne et à chaque rencontre la place qui lui revient. Au-delà de sa formation universitaire, il doit aussi faire preuve de bon sens et de créativité afin de proposer la ou plutôt les méthodes de travail les plus appropriées aux besoins de chacun et à son cheminement présent. Le seul indicateur valable afin d’apprécier l’avancée de la thérapie est le patient lui-même au travers d’indicateurs que lui seul saura verbaliser : son mieux-être séances après séances, sa capacité à analyser clairement une situation, à prendre des décisions seul et de façon sereine et réfléchie, à apprécier la qualité de ses relations personnelles et professionnelles, à agir de manière autonome et libéré de l’influence d’autrui, à s’affirmer avec sa singularité et finalement à aimer être soi.